La cure de jus (par Madame TISSOT, naturopathe diplômée)

 

On sait que la digestion peut mobiliser jusqu’à 80% de notre énergie, pas étonnant qu’on ait envie de dormir après un bon repas ! Les fruits et les légumes sous forme de jus ne nécessitent quasiment pas de digestion, car les fibres ont été éliminées grâce à un extracteur. Les nutriments arrivent donc très vite dans le sang et sont directement bio disponibles. Sans le processus digestion, notre corps peut utiliser cette énergie restaurée pour détoxifer, nettoyer en profondeur, purifier l’organisme, mais aussi reconstruire et régénérer nos cellules.

De nombreuses pathologies sont liées à des problématiques d’encrassement, le corps se charge mais il n’a pas toujours le temps d’éliminer ses déchets. Le besoin d’élimination peut se manifester par des problèmes respiratoires, digestifs, de peau … par tout un tas de symptômes chroniques. Le drainage régulier par les jus peut donc être une solution très intéressante pour « faire le ménage » en mettant l’organisme au repos,  tout en garantissant un excellent apport de vitamines et oligoéléments. De plus, les jus de légumes sont alcalinisant, et permettent de jouer sur l’équilibre acido-basique de l’organisme. 

Les précautions à prendre

Une cure de jus ne s’improvise pas. Si on veut en tirer tous les bénéfices, il y a donc des précautions à prendre :

-          Il est essentiel de s'y préparer à l'avance : au moins 48 h avant, éviter les protéines animales (viande, poisson œufs et limiter les laitages) et favoriser un régime végétarien ou végétalien (consommer des céréales plutôt sans gluten, des légumineuses, des oléagineux, des fruits et légumes à volonté), éviter l'alcool et le café, et limiter le tabac, se préparer mentalement à faire un nettoyage

-          Il est important d’y aller par étape, pour ne pas brutaliser son corps : quelques jours de préparation, et une durée de cure adaptée à votre force vitale (commencer par un jour, et ne pas dépasser trois jours pour une 1ère cure)

-          Choisir le moment propice : le week end si on préfère ne pas avoir de contraintes, jours de travail si on préfère être occupé

-          Pendant la cure, boire beaucoup d'eau et éventuellement des tisanes dépuratives (romarin, mélisse, chardon marie, pissenlit, ...) pour accentuer le travail d’élimination ; pas de thé ni ne café

-          Etre à l’écoute de ses sensations : par exemple, essayer d’identifier les différences entre la faim et une envie de manger, essayer de mieux comprendre son corps. Il peut être envisagé de tenir un journal de bord pendant la cure

-          Si possible, durant la cure, prévoir des choses plaisantes et éviter les tentations (pas de repas entre amis, favoriser des balades dans la nature, de l'activité sportive mais sans excès, des temps calmes, lecture, relaxation ...)

-          On peut aussi faire la cure à plusieurs, pour se motiver (en couple, entre amis)

-          A la fin de la cure, il est intéressant d’améliorer ses habitudes alimentaires, augmenter la part de végétaux, éliminer le plus possible les produits industriels, favoriser la qualité des aliments. Dans l’idéal, on pourra conserver la consommation d’un jus par jour à la place d’un repas pendant une semaine

Le plus "naturo"

Si vous souhaitez être accompagné dans le cadre d’un programme « sur mesure », notamment si vous avez des appréhensions à vous lancer, ou une pathologie particulière, ou envie d’optimiser les bienfaits de la cure, il est possible de prendre rdv pour une consultation en naturopathie.

https://www.estelle-tissot-naturo.com/

Je peux vous proposer  :

-          un bilan global, sur 1 h 30 sur rdv le samedi (au cabinet 13 place Levoyer – 44400 Trentemoult) 

-          une mini consultation d’1/2 heure au magasin « Juice do Eat » ciblée sur la cure

 

En effet, faire une cure de jus peut être bénéfique mais elle peut être largement optimisée en étant adaptée à votre personnalité et vos besoins, et en s’inscrivant dans un programme global d’amélioration de l’hygiène de vie.